La première révolution industrielle naît en Angleterre vers 1730 lorsque la fonte au coke fait son apparition. Progressivement les fourneaux au charbon de bois disparaissent.

Plusieurs perfectionnements donnent à la fonte et au fer une solidité suffisante pour permettre leur emploi dans les ouvrages d'art (premier pont édifié en 1779) et la constuction navale (premier navire construit par Wilkinson, en 1787). Au XIXè siècle, la demande générée par le développement des chemins de fer favorise de nouveaux progrès qui accompagnent la croissance de la production.

Dans l'industrie textile, l'innovation est partie du tissage avec la "navette volante" mise au point par John Kay en 1733 et diffusée autour de 1760. Elle est remontée ensuite vers la filature. La spinning-jenny et le water-frame mis au point en 1767-1768, et surtout la mule-jenny de Samuel Crompton, introduite en 1779, permettent d'obtenir un fil de coton à la fois fin et résistant avec une productivité bien supérieure à celle du rouet.

Il s'ensuit une rationalisation accélérée des méthodes de production avec parallèlement une prolétarisation et une féminisation de la main-d'œuvre. L'événement essentiel consiste en l'utilisation de la vapeur, via la machine mise au point par J. Watt entre 1765 et 1785, qui modifie la structure de la manufacture, désormais centrée autour de la source d'énergie.

 


France remerciant le ciel
pour la guérison de Louis XV
Charles Antoine Coypel - 1744

 


Sphère artistique

Moyen âge - Villes - Banque et le commerce - Grandes découvertes - 1ère révolution indistrielle - 2ème révolution industrielle

 

Accueil  Dessin Peinture Sculpture Orfèvrerie Photographie Art digital Céramique Emaux

Icônes Vitraux Enluminures Estampes Littérature Forum